samedi 9 septembre 2017

Fasulye yahnisi/Ragoût de haricots verts et pommes de terre à la turque


Je cultive depuis trois ans les haricots à rames Northeaster, des Jardins de l'Écoumène.  Il s'agit d'une variété hâtive qui produit abondamment des haricots verts plats de très belle qualité, tant que vous ne les laissez pas grandir démesurément (ils deviendront alors fibreux).  Je les aime tant qu'habituellement, je ne les consomme que natures, avec un peu d'ail et d'huile d'olive.  Cette année, j'ai trouvé, dans un livre de recettes intitulé Saveurs d'Istanbul, ce superbe ragoût de haricots verts et de pommes de terre.  J'ai légèrement modifié la recette pour un meilleur résultat.  Le résultat, justement, était à se rouler par terre.  Honnêtement, ça faisait longtemps que je n'avais mangé quelque chose d'aussi délicieux!



(Note: la réussite de ce plat dépendra beaucoup de la qualité des tomates que vous utiliserez.  Assurez-vous qu'elles soient bien mûres et très savoureuses.  Pour ce plat, j'ai utilisé les tomates Amish Bio, des jardins de l'Écoumène.)


- 3 c. à soupe d'huile d'olive
- 1 oignon rouge, finement haché
- 2-3 gousses d'ail, finement hachées
- 3 feuilles de laurier
- 1 c. à thé (cc) d'origan
- Environ 1kg (2lbs) de haricots verts, coupés en tronçons.  Choisir une variété capable de supporter une longue cuisson.
- Une douzaine de pommes de terre grelots, coupées en deux ou en quatre, selon la grosseur.  Sinon, trois pommes de terre moyennes à chair ferme, en cubes.
- 6-7 tomates italiennes (olivettes) bien mûres, pelées et concassées.
- 1 c. à soupe de concentré de tomates
- Sel et poivre du moulin
- Feta pour servir


Dans un faitout, faire revenir l'oignon, l'ail, le laurier et l'origan à feu moyen-doux, environ 7-8 minutes.

Ajouter les tomates et le concentré, bien mélanger.

Ajouter les haricots verts et les pommes de terre, saler et poivrer, bien mélanger.

Verser de l'eau à mi-hauteur, couvrir et laisser mijoter à feu doux environ 45 minutes, en remuant de temps à autre.  Retirer le couvercle durant les 15 dernières minutes si la sauce vous paraît trop liquide.

Retirer du feu lorsque la sauce a une belle consistance et que les légumes sont cuits.

Garnir de feta si désiré.

Perso, en plus du feta, j'ai accompagné d'oeufs brouillés, que j'ai trempés dans la sauce des légumes.  C'était à tomber!

SAVEURS D'ISTANBUL, voyage au coeur de la cuisine turque.  Andy Harris et David Loftus, Éditions de l'Homme, 2014.

Vous avez essayé cette recette?  Faites-moi part de votre appréciation!




mercredi 6 septembre 2017

Velouté de courgettes à l'ail et au persil


Si vous cultivez régulièrement des courgettes, ça vous est certainement arrivé: vous partez en vacances et, à votre retour, vous trouvez d'énormes courgettes au potager.  Vous ne savez trop qu'en faire et il est possible qu'elle finissent parfois au composteur.  Ça m'arrive bien sûr à moi aussi et je les utilise presque toujours dans cette recette de velouté.  En fait, mon homme aime tellement ce velouté qu'il m'arrive même de laisser grossir exprès les courgettes!  Vous pouvez en faire des litres, si ça vous dit, car il se congèle à merveille.  Si vous prévoyez congeler, omettez le persil et ne l'ajoutez que lorsque vous décongèlerez.  Aussi, je vous donne ici la recette de base pour 1 kg de courgettes.  Vous pouvez la doubler ou la tripler sans problème.

Cette année, j'ai cultivé la variété Genovese, des Jardins de l'Écoumène.  


- 1 kg de courgettes, pelées et épépinées (ou pas, selon vos goûts), en gros dés
- 2 gousses d'ail entières
- 2 c. à soupe de beurre ou de margarine
- 1 litre de bouillon de volaille
- Sel, poivre fin
- Muscade, fraîchement râpée
- Un petit bouquet de persil plat, haché

Faire revenir les dés de courgettes et l'ail dans le beurre quelques minutes.

Ajouter le bouillon de volaille, saler et poivrer.

Cuire à feu moyen-fort, à découvert, 20-25 minutes.

Transférer le tout dans un mixer.

Remettre dans la marmite, râper un peu de noix de muscade, ajouter le persil et mélanger.

Servir avec des croûtons de pain et du cheddar fort (ou du gruyère) râpé.


Vous avez essayé cette recette?  Faites-moi part de votre appréciation!


vendredi 4 août 2017

Curry moghol au boeuf et aux navets


Il y avait longtemps que je n'avais publié.  Je suis de retour avec une superbe recette à l'arôme bien riche, qui vous permettra d'utiliser les navets de votre potager ou ceux des nouveaux arrivages qui seront bientôt sur les marchés.  Cette année, j'ai à nouveau cultivé les fameux navets Petrowski des Jardins de l'Écoumène.  C'était toutefois la première fois que je les semais en début de saison et j'ai obtenu, comme je m'y attendais, des navets légèrement plus amers que ceux cultivés en fin de saison.  Si cette variété vous intéresse, vous pouvez la semer en septembre pour des navets automnaux plus sucrés.




J'ai utilisé du boeuf, pour cette recette, même si à l'origine, elle se fait avec de l'agneau.


- 1.5 kilo de boeuf à ragoût, en cubes
- 2 oignons
- 5-6 gousses d'ail
- Un gros cube de gingembre de 5cm
- 2 piments chili verts
- 2 feuilles de cannelle (ou de laurier)
- ¼ tasse (60ml) d'huile végétale
- 2 c. à soupe de coriandre moulue
- 2 c. à soupe de cumin moulu
- 1 c. à thé (cc) de curcuma
- 1 c. à thé (cc) de garam masala
- 1 c. à thé (cc) de poivre noir moulu
- ½ c. à thé (cc) de poudre de piment
- ¼ c. à thé (cc) d'asafoetida (facultatif)
- 1½ c. à soupe de pâte de tomate
- 2 c. à soupe de beurre
- Sel
- Environ 500 grammes de navets, détaillés en cubes de plus ou moins 3 cm


Mettre les oignons, l'ail, le gingembre et les piments chili dans un hachoir électrique et pulser jusqu'à ce que vous obteniez une purée grossière.  Si vous n'avez pas de hachoir, hachez le tout au couteau, le plus finement possible.

Dans un grand faitout en fonte ou en inox, faire revenir la pâte d'oignons une bonne dizaine de minutes.

Ajouter la viande et la faire revenir, sans cesser de remuer, une bonne quinzaine de minutes.  Il est important de ne pas sauter cette étape, afin que la viande s'imprègne bien des saveurs.  Attention, cependant, de ne pas la brûler; il faut faire revenir tout au plus à feu moyen.

Ajouter toutes les épices, de la coriandre à l'asafoetida et faire revenir encore trois minutes.

Ajouter la pâte de tomate et le beurre et faire revenir encore trois minutes.

Saler et ajouter 2 tasses (500ml) d'eau chaude et amener à légère ébullition.  Baisser le feu, couvrir et laisser mijoter doucement au moins 1h15, en remuant de temps à autre.

Ajouter les navets et poursuivre la cuisson 30 minutes ou jusqu'à ce que la viande et les navets soient tendres.  Au besoin, ajouter un peu d'eau en cours de cuisson.  À la fin, vous devriez obtenir une sauce onctueuse, ni trop épaisse ni trop liquide.

Servir sur du basmati ou avec des pains naan.

Adapté d'une recette de THE FOOD OF INDIA, a journey for food lovers, éditions Whitecap, 2005.


Vous avez essayé cette recette?  Faites-moi part de votre appréciation!

samedi 10 septembre 2016

Sauce marinara aux tomates fraîches


Cette semaine, j'ai appris à mon fils de six ans à faire une sauce marinara avec les tomates fraîches du potager.  Pour faire une excellente marinara, il y a une règle d'or: ça prend d'excellents ingrédients.  Les tomates doivent être parfaitement mûres, l'huile d'olive de très bonne qualité et le basilic, bien frais (éviter le basilic séché).

Pour faire cette sauce, j'ai utilisé les tomates Amish, cultivées à partir des semences des Jardins de l'Écoumène.  Cette variété, cultivée par la communauté Amish du Wisconsin, donne en abondance des fruits d'une richesse incroyable.  C'est ma plus belle découverte de l'été 2016.


Pour environ 1 litre et demie de sauce:

- Environ 1.75 kilo de tomates fraîches, de type italiennes (olivettes)
- 4-5 c. à soupe d'huile d'olive
- 3 gousses d'ail, finement hachées
- Un petit piment fort, rouge, finement haché (facultatif)
- 8-10 grandes feuilles de basilic frais, déchiquetées
- Sel


Remplir une grande marmite d'eau aux trois quarts et amener à ébullition.  Dès que l'eau bout, y jeter les tomates et les y laisser une minute.  Transférer dans une grande passoire et les peler dès qu'elles ont un peu refroidi.  Les couper grossièrement et réserver.

Dans une casserole moyenne, faire revenir l'ail (et le piment, si vous l'utilisez) dans l'huile d'olive, puis ajouter les tomates.  Saler et laisser mijoter une quarantaine de minutes, mi-couvert.  Goûter et rectifier la sauce avec un peu de sucre si elle est trop acide.  Au besoin, si elle est trop liquide, ajouter un peu de pâte de tomates (3-4 c. à soupe).

Laisser mijoter encore une trentaine de minutes et, 5 minutes avant la fin de la cuisson, ajouter le basilic.

Servir sur vos pâtes préférées.


Vous avez essayé cette recette?  Faites-moi part de votre appréciation!



dimanche 21 août 2016

Smoothie aux fruits et à la betterave


Les betteraves, ont les fait normalement cuire.  J'avoue que c'était la première fois que je les utilisais crues et, comme disent les anglophones, it's an acquired taste (c'est un goût que l'on acquiert avec le temps).  Ici, nous y avons pris goût assez rapidement, au point où j'ai eu envie d'en refaire dès le lendemain.  Si vous n'aimez vraiment pas le goût terreux des betteraves, vous pouvez faire ce smoothie avec une betterave cuite.  

Pour cette recette, j'ai utilisé une betterave de variété Bull's Blood, des Jardins de l'Écoumène, que j'ai déjà eu l'occasion de cuisiner par le passé pour faire un Mutabal Shawandar (cliquer ici pour la recette).

2 portions

- 1 petite betterave rouge d'environ 5cm de diamètre, pelée et découpée en menus morceaux
- 1¼ (310ml) tasse de jus d'orange
- 1 tasse de cubes de mangues (ou de pêches) surgelés
- 1 pomme moyenne, pelée
- 1 cube de gingembre d'environ 1cm, râpé
- 2 c. à thé de graines de chia ou de chanvre (facultatif)
- 2-3 gros glaçons

Mettre tous les ingrédients dans un mixer et mélanger jusqu'à ce que le tout soit homogène.  Servir immédiatement.


Vous avez essayé cette recette?  Faites-moi part de votre appréciation!